dimanche 12 décembre 2021

Collectif Soignants Résistants 69 : Interrogations au sujet de la loi du 5 août et de son application

 Le Collectif Soignants Résistants 69 (collectif d’agents hospitaliers soignants et non-soignants) poursuit son combat pour faire connaître les dernières informations scientifiques et médicales qui remettent en cause avec encore plus d’acuité le fondement de la loi du 5 août et son application.

Ci-dessous leur 2e Lettre ouverte ; à faire connaître : 

 

Lettre ouverte n°2 Collectif Soignants Résistants 69 : Interrogations au sujet de la loi du 5 août et de son application



Soignants Résistants 69

vendredi 26 novembre 2021

Victoire des bibliothécaires de Grenoble en lutte contre le pass


Bibliothécaires de Grenoble en lutte

En ce 25 novembre 💜✊ et après 3 mois et demi de lutte, nous venons d’obtenir une belle victoire locale !

La mairie de Grenoble cède : signature d'un protocole de sortie de « crise » et abandon des convocations (disciplinaires ou pas, on ne saura jamais !) pour les 12 bibliothécaires. Après celle du mois d'octobre (exemption de contrôle pour les 12/17 ans, les étudiants, les groupes asl et la possibilité de drive pour les personnes sans pass sanitaire), nous nous félicitons de cette nouvelle victoire !

Cette lutte contre le pass sanitaire dans nos équipements, portait des choses essentielles. 

 

jeudi 11 novembre 2021

Lettre ouverte du Collectif des Soignants Résistants 69

 La Lettre ouverte ci-dessous fait part des interrogations au sujet de la loi du 5 août 2021 et de ses applications

 -> à lire :

 

 Lettre ouverte du Collectif des Soignants Résistants 69

 

->  à voir :

Le  6 novembre se tenait un rassemblement devant l'hôpital Édouard Herriot contre l'obligation vaccinale, et pour réclamer réintégration des personnels non-vaccinés. (à l'initiative de la section Sud santé et du Collectif des soignants résistants).

Depuis le début de la crise sanitaire 20% des postes seraient vacants. ("l'établissement ne tourne qu'avec des intérimaires, des vacataires". Pas de suivi des malades).  Le gouvernement mène une enquête. La solution est simplement "ramener au boulot les gens qu'ils ont viré".

 

vendredi 17 septembre 2021

18 septembre 2021 Manifestation de soutien aux soignants suspendus - Départ HEH 14h

 

MANIFESTATION des SOIGNANTS SUSPENDUS

SAMEDI 18 SEPTEMBRE
Manifestation déclarée à la préfecture
A l'appel de SUD HEH FO HEH et le Collectif Soignants Hospitaliers Résistants 69


14H DEVANT l’HÔPITAL Édouard Herriot
HAPPENING                                                                    
Photo SUD Hôpital Édouard Herriot
PRISE DE PAROLE DES SOIGNANTS


puis départ en manifestation Direction l’hôpital Saint Joseph et Saint Luc


Virés mais pas Résignés! Le combat continue!

Public/Privé : toutes et tous dans le même bateau !!

jeudi 5 août 2021

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, A PROPOS DE L’OBLIGATION VACCINALE ET LE PASS SANITAIRE - E. DOMOTA LKP

Alors que le conseil constitutionnel vient de valider l'essentiel de la loi relative à la "gestion de la crise sanitaire" (obligation vaccinale, pass sanitaire", lire la Lettre ouverte d’Élie Domota


 

mardi 3 août 2021

Pass sanitaire, on n'en veut pas

 Pass sanitaire, on n'en veut pas

 Manifestation à Paris le 31 juillet 

Pass sanitaire : à l'encontre des libertés individuelles

https://youtu.be/WEpqYGcer9w


à Lyon, à l'hôpital Edouard Herriot...

Interview :  https://www.bfmtv.com/lyon/replay-emissions/bonsoir-lyon/infirmier-a-l-hopital-edouard-herriot-damien-ne-veut-pas-du-vaccin_VN-202107290366.html

 ...les soignants se mobilisent contre la vaccination obligatoire des hospitaliers :

Des informations :  https://www.emancipation69.fr/


samedi 19 juin 2021

Blanquer veut s'attaquer au statut des enseignants

 Avec la « nouvelle phase de dialogue social » ouverte par Blanquer en juin-juillet, le ministre entend avancer vers d'importantes dégradation du statut des enseignants.   

Grenelle : Le ministère veut changer le statut des enseignants 

"Esprit d'équipe" : c'est le thème d'un groupe de travail réunissant syndicats et ministère suite au Grenelle de l'éducation. Sous prétexte de développer "l'esprit d'équipe" dans les écoles et les établissements, l'Education nationale souhaite modifier le statut des enseignants du 2de degré pour y inclure des missions d'encadrement. Une façon de hiérarchiser e caporaliser le corps enseignant ?

Transformer le statut

"Afin de favoriser la coordination pédagogique et l’engagement dans le projet d’établissement et de mieux articuler les différentes échelles de travail de chaque professeur (école ou établissement, bassin, académie, réseau, …), plusieurs pistes peuvent être examinées", écrit la fiche de travail du GT 2. Il s'agit de faire du projet d'établissement "une feuille de route de tous", "d'ouvrir la possibilité de façon plus large et pérenne d’activité de professeurs en service partagé sur des fonctions mixtes (sur lettre de mission, sur un temps équilibré entre la mission hors enseignement et l’enseignement)".

Le ministère envisage de confier à des enseignants chargés de mission des missions dévolues aux inspecteurs comme rendez vous de carrière du PPCR. Si dans le premier degré des enseignants chargés de mission d'encadrement existent déjà (CPC, Cafipemf) cela reste à créer dans le 2d degré même si des professeurs peuvent être chargés de mission d'inspection.

"Sur le plan réglementaire, une telle évolution supposerait d’ancrer cette possibilité dans les statuts particuliers des enseignants du 2nd degré, afin d’y définir : les missions exercées, l’ancienneté nécessaire pour accéder à ces fonctions voire les modalités de sélection. De même l’organisation du travail et les quotités dédiées à ces missions d’inspection devraient aussi être réglementairement définies, avec un impact sur les ORS", écrit le ministère.

Lectures syndicales

"Cela ne correspond pas aux attentes des collègues qui ont envie d'occuper des missions sur des projets et pas des missions hiérarchiques", nous a dit Stéphane Crochet, secrétaire général du Se-Unsa.

Pour Xavier Marand, secrétaire général adjoint du Snes Fsu, le projet d'établissement ne favorise pas le travail d'équipe. Par exemple il ne prévoit pas de temps de concertation. Quand aux missions proposées aux enseignants du 2d degré c'est pire : "Elles vont contre le travail d'équipe car elles introduisent une hiérarchie intermédiaire dans l'établissement qui empêche la confiance". Il y voit "une vraie politique de transformation du métier enseignant qui va de pair avec la transformation de la Fonction publique". "Ils veulent caporaliser le métier enseignant".

François Jarraud

Publié sur le café pédagogique

Il n'y a rien à négocier avec Blanquer : plus que jamais il importe d'imposer aux directions syndicales pour qu'elles rompent ces concertations

-->> à lire sur le site Émancipation 69 :

  EN DÉFENSE DU CADRE NATIONAL ET DU STATUT ! NON AU GRENELLE DE L’ÉDUCATION ! RUPTURE DES CONCERTATIONS AVEC BLANQUER SUR CES BASES ! POUR LA MOBILISATION !

https://www.emancipation69.fr/?en-defense-du-cadre-national-et-du,187.html