lundi 9 septembre 2019

Nouveau site Émancipation Lyon-69


Suite à un problème informatique, le site Émancipation Lyon-69 (tendance intersyndicale)  est en reconstruction.
Le nouveau site a été ouvert  ICI :

dimanche 8 septembre 2019

Les «beautés» du modèle suédois de retraites

Par Michel Husson


Paru sur le site d'Alencontre  : http://alencontre.org/europe/suede/les-beautes-du-modele-suedois-de-retraites.html

 Le système suédois de retraites est celui qui est allé le plus loin – et depuis longtemps – dans la logique des comptes dits notionnels. Même si le système par points proposé pour la France n’en est pas un pur décalque, il se réclame des mêmes principes de contributivité et d’universalité. Le modèle suédois étant par ailleurs paré de tous les mérites, il est éclairant de l’analyser de manière détaillée et d’aller voir l’envers du décor [1].

La loi d’airain des retraites

Les réformes des retraites contiennent souvent une clause cachée, à savoir que la part des retraites dans le revenu national ne doit plus augmenter. L’adoption de cette règle, souvent baptisée soutenabilité financière, entraîne – arithmétiquement – une baisse relative de la pension, dès lors que le nombre de retraités augmente plus vite que celui des actifs (voir annexe pour une démonstration). Dès lors, quel que soit le système de retraites, les réformes ne se distinguent que par le choix des dispositifs adoptés pour faire respecter cette règle générale qui implique un appauvrissement relatif (voire absolu) des retraité·e·s.

jeudi 15 août 2019

EN DÉFENSE DU CODE DES PENSIONS, DU SYSTÈME DE RETRAITES PAR RÉPARTITION DU SALAIRE MUTUALISÉ DES TRAVAILLEURS DU PRIVÉ



Après 18 mois de concertation, le rapport Delevoye a été publié le 17 juillet 2019. Présenté comme "plus juste et plus lisible", le futur "système universel" de retraites annoncé par Maron est censé remplacer tous les régimes existants. C'est, en réalité, la mort annoncée des retraites par répartition de la fraction du salaire mutualisé des travailleurs du privé (pièce essentielle du système de sécurité soc aile) et la mort du Code des pensions (pièce essentielle du statut des fonctionnaires).                                           
Ainsi, après la mise en cause des garanties statutaires incluses dans la loi Blanquer du 29 juillet 2019 dite "Pour une école de la confiance" et celle du 6 août 2019 dite de "transformation de la fonction publique", le projet de loi sur les retraites (qui doit s'inspirer du rapport Delevoye) va renforcer ces attaques réduisant à quasi néant les garanties du statut arraché dans l'après guerre (et porter un coup essentiel au système de sécurité sociale). 

samedi 10 août 2019

Émancipation Lyon-69 appelle à participer au

RASSEMBLEMENT

(initiative du Cisld)

11 août, 17h, place Saint-Jean Lyon 5e

en soutien à la population civile d'Idlib, en Syrie
pour l'arrêt immédiat des bombardements menés par Moscou et Damas
contre la venue de Poutine en France invité par Macron

à lire : le communiqué Émancipation 69 ci-dessous
Poutine n'est pas le bienvenu en France ! Assez de collaboration avec les dictateurs !

lundi 5 août 2019


Poutine n’est pas le bienvenu en France ! Assez de collaboration avec les dictateurs !


Cinq jours avant l’ouverture du G7 à Biarritz (sommet duquel la Russie est exclue depuis l’annexion de la Crimée), le 19 août, Macron reçoit Poutine dans la résidence présidentielle du fort de Brégançon.
Puis il représentera son « cher Vladimir » à Biarritz, après avoir soutenu la réintégration de la Russie dans le Conseil de l’Europe…
Oubliés les 790 civils tués par les frappes d’Assad et de Poutine dans la région d'Idlib, les milliers de blessés, les 450 000 déplacés, les 3 millions de Syriens dont un tiers d'enfants actuellement sous les bombes ; oubliée la répression par le régime de Bachar el-Assad des milliers de manifestants pacifiques qui, en 2011, réclamaient « la Liberté », les centaines de milliers de morts, les 82 000 Syriens kidnappés et disparus, les millions de Syriens déplacés imputables au régime d’Assad, à la Russie, à l'Iran et aux puissances qui les ont soutenu directement ou indirectement.